Des tabous mortels

La problématique du VIH/SIDA est complexe. Il faut : sensibiliser les gens pour prévenir la propagation du fléau. donner accès à des médicaments de qualité à moindre coût à un maximum de malades. développer des traitements adaptés pour les enfants comme Senzo. aider les personnes infectées à se réinsérer dans la société. Comme si cela n’était

L’argent du SIDA

Dans un article précédent, on se demandait si paradoxalement, la sensibilisation massive, la gratuité des antrirétroviraux et les efforts de la science ont contribué à la vulgarisation du VIH/SIDA et à freiner les comportements responsables qui expliquent qu’en 2008, 2,2 millions de personnes ont été infectées par le VIH et qu’en 2004, 2.7 millions de personnes