Campagne Ecole digne: Un million de fois merci!

Hello tout le monde!

Depuis le mois de décembre je suis au Cameroun et en ce jour d’anniversaire du blog, j’ai de bonnes nouvelles à partager sur la campagne Ecole Digne!

La campagne #EcoleDigne est officiellement terminée. Depuis son lancement en  Janvier 2016, je suis en contact avec plusieurs personnes sur le terrain pour me tenir au courant de ce qui se passe à l’école. Parmi eux, le pasteur de la paroisse qui finance l’école, un représentant des anciens de l’église et le directeur de l’école. Hier matin, j’ai envoyé une partie des fonds récoltés pour commencer à réaliser notre projet. 

Je voulais déjà m’excuser pour ce long silence. Ca n’a pas été facile de coordonner le tout et je ne voulais pas partager des nouvelles qui n’étaient pas confirmées.

Une année difficile pour les jeunes de Chiekouo

La dernière année a été difficile pour les élèves de Chiekouo. Déjà, lors de ma dernière visite en janvier 2016, j’avais déjà constaté que la classe en terre battue s’était écroulée.

Une institutrice est partie. Ce qui a entrainé un problème d’effectifs du personnel enseignant. Par ailleurs, le personnel restant est de moins en moins motivé car ils ne sont pas rémunérés régulièrement et vivent dans des conditions très modestes.

L’accès à l’eau reste une préoccupation importante. Le village est situé au sommet d’une montagne et est difficile d’accès. Par ailleurs, la région abrite beaucoup d’eucalyptus qui assèchent les nappes phréatiques et rendent l’installation de puits coûteuse.

L’objectif de 5 000$ n’a pas été atteint mais…

La campagne a levée plus d’un million de francs CFA

J’avais prévu de récolter un montant de 5 000$ mais à la cloture de cette campagne, nous avons atteint un total de 2 687$ soit 54% de notre objectif. En monnaie locale, cela représente 1 158 147 FCFA net (excluant les frais de traitement de GoFundMe). En général, la campagne a récolté un don moyen élevé, la difficulté était de récolter des donateurs. Par ailleurs, plusieurs personnes ont fait des promesses de dons mais qui n’ont pas été versées. 

La campagne a été le précurseur d’une aide sur le long terme

La campagne n’a pas atteint son objectif mais je suis heureuse de vous annoncer qu’elle a été une source d’inspiration pour les élites locales qui sont en train de créer une association “Les amis de Chiekouo”. La mission de cette association est d’apporter une aide soutenue et sur le long terme à l’éducation des enfants de l’école. Le principe étant que des élites s’engageraient à payer des cotisations annuelles pour financer les besoins de l’école. L’association devrait voir le jour dans les prochains mois.

Détail sur les dons

Voici le sommaire des dons qui ont été reçus.

Les dons bruts sont disponibles sur la page GoFundMe. Le détail des dons nets reçus sur le compte dédié est disponible dans un fichier compressé accessible ici. Notez que ce détail n’inclut pas les dons reçus au Cameroun en main propre.

Notes:

  • Certains dons ont été faits en main propre (dons hors ligne) en FCFA et en euros. J’ai donc utilisé les taux de change au moment de la réception des dons pour déclarer les montants sur la page GoFundMe. Ces dons ont été déposés au fur et à mesure sur mon compte camerounais. Je ne partagerais pas le détail ici pour des raisons de confidentialité mais je vous invite à me contacter si vous avez des questions.
  • Une promesse de dons de 200$ n’a pas été honorée et par conséquent, j’ai moi même contribué pour le montant qui n’a pas été reçu car le montant avait déjà été communiqué.

Comment j’ai limités les frais de gestion

  • J’ai encouragé les dons en main propre ou par virement bancaire plutôt que sur la page GoFundMe afin de limiter les frais de traitement.
  • Les fonds récoltés sur GoFundMe et reçus en main propre au Canada ont été transférés dans un compte épargne dédié pour récolter des intérêts. 
  • Le 3 décembre, les fonds sur le compte d’épargne ont été transférés à mon compte courant afin d’être envoyés au Cameroun par MoneyGram. Comme je ne pouvais pas m’envoyer l’argent à moi-même, j’ai envoyé les fonds à ma mère pour qu’elle puisse les déposer sur mon compte personnel. Le taux de change était alors : 473,72FCFA pour 1$. J’ai payé la totalité des frais de transfert de 54$ car j’avais envoyé en même temps des fonds pour mes besoins personnels.
  • Les dons reçus en janvier 2017 sur le compte de la campagne alors que j’étais déjà au Cameroun ont été convertis en FCFA (473.72FCFA pour 1$) et payés de ma poche pour éviter de payer les frais de transfert. Je transfèrerais alors le montant reçu au Canada sur mon compte personnel pour rembourser les frais avancés.
  • La communication entre moi et les élites s’est faite essentiellement par téléphone et par email pour ne pas dépenser en frais de déplacement.

Utilisation des dons

À l’heure actuelle, voici les priorités qui ont été retenues pour l’utilisation des dons. Le choix des projets a été fait en fonction des ressources disponibles et des besoins les plus urgents.

  • Aménagement d’un espace pour accueillir les jeunes de maternelle. La section de la maternelle a été créée l’année dernière. Cependant, les élèves partageaient la classe avec ceux du CP. 
  • Achat de fournitures scolaires. Il est important de noter qu’après concertation, nous ne ferons pas d’achat de livres car en 2015, j’avais offert un don personnel pour équiper l’école de livres destinés aux écoliers qui n’avaient pas les moyens d’en acheter. Compte tenu des besoins plus urgents, il a été décidé de se limiter aux fournitures telles que les cahiers et crayons.
  • Accès à l’eau potable

Avant mon départ du cameroun en Avril prochain, je prévois que les projets soient terminés et je me déplacerais pour offrir officiellement vos dons à l’école. Je partagerais alors avec vous:

  • Le détail complet des frais encourus.
  • Les photos de la cérémonie de dépôt des dons.

Encore une fois, un million de fois merci pour votre soutien. Et je vous encourage à communiquer avec mois par email si vous avez des questions.

Bonne journée!

2 Commentaires :

Laisser un commentaire