Discrimination, immigration et pauvreté

Le Ku Klux Klan recrute! Je suis littéralement tombée de ma chaise en lisant cet article du Telegraph. Ma première réaction était:

Ils existent encore ces gens là?

Malheureusement oui et le nombre d’adhérents du KKK aurait augmenté de 800% depuis le premier mandat d’Obama.

Je n’ai personnellement jamais été victime de discrimination ce qui fait que j’ai souvent du mal à croire qu’en 2014, on puisse être aussi ignorants. Pour moi, le racisme c’est un peu comme si on retournait des siècles en arrière, au temps où il n’y avait pas la télé, où Internet n’existait pas ou tout simplement personne ne prenait l’avion.

Ce qui est encore plus décevant c’est de voir que la « peur des autres » semble être devenu un phénomène généralisé. On le voit en Europe quand des politiciens tiennent des propos nauséabonds pour discréditer leurs adversaires et font du « nationalisme » le message principal de leur campagne. On le voit aussi en Afrique, où les gens se font la guerre parce qu’ils appartiennent à des ethnies ou des religions différentes. Ou aussi quand les africains tiennent des propos xénophobes contre les chinois qui sont de plus en plus présents sur le vieux continent. Les bourreaux affichent un racisme décomplexé. Pire, ce ne sont maintenant des personnes éduquées et influentes qui utilisent leur savoir pour justifier la haine d’autrui. Bref, le racisme se résume à un tas de raisons auxquelles personne ne comprend plus rien. Des raisons qui sont tout aussi ridicules les unes que les autres.

La plupart des analystes pensent que la pauvreté et l’immigration sont les deux vecteurs principaux de la montée en puissance de groupes extrémistes. J’ai décidé de prendre le cas des États Unis pour en faire la démonstration.

Qui sont ces groupes extrémistes américains?

Le Southern Poverty Law Center est un organisme dont la vocation est de promouvoir la tolérance. Ils recensent les groupes haineux et militent pour les droits des personnes les plus discriminées aux États Unis. L’organisme recensait plus de 900 groupes extrémistes aux États Unis comparativement à 563 en 1998. On note cependant que ce nombre dépassait les 1 000 en 2012. L’organisme classe ces groupes dans sept grandes catégories:

  • Les groupes homophobes
  • Les groupes séparatistes noirs qui sont fondamentalement antisémites et anti-blancs
  • Les groupes chrétiens qui soutient le fait que les juifs et les noirs sont les descendants de Satan
  • Le KKK qu’on ne présente plus.
  • Les néo-nazis
  • Les skinheads
  • Les nationalistes blancs.

J’ai essayé de comparer la distribution des groupes extrémistes avec le taux de pauvreté et l’immigration aux États Unis. On remarque des corrélations intéressantes.

Distribution des groupes extrémistes aux États Unis

Source: www.splcenter.org

extremisme-etats-unis

L’immigration aux États Unis  de 1880 à 2000

Source: http://www.nytimes.com/interactive/2009/03/10/us/20090310-immigration-explorer.html

La pauvreté aux États unis

Source: http://www.povertyusa.org/the-state-of-poverty/poverty-map-state/#

pauvrete-etats-unis

En fin de compte, il semble bien y avoir une corrélation positive entre le taux de pauvreté, l’immigration et le nombre de groupes extrémistes. En effet, les 4 états les plus extrêmes sont aussi ceux qui sont marqués par un taux de pauvreté  de plus de 17% et une immigration importante.

  • Californie
  • Floride
  • Texas
  • Georgie

Certains experts expliquent la croissance des adhérents du KKK au cours des dernières années s’explique aussi par l’arrivée au pouvoir d’Obama. Je suis curieuse de savoir si les groupes séparatistes noirs ont eux aussi connu un nouvel élan sous l’administration Obama.

Si on prend le cas du Rwanda par exemple, il serait difficile d’expliquer le Génocide Rwandais par le niveau de pauvreté et les flux d’immigration. Mon avis personnel sur la chose est qu’il y a quelque chose de pire qui explique ce genre de comportement: la pauvreté mentale, l’ignorance. Un fléau qui encore plus difficile à éradiquer que la pauvreté financière.

Pensez-vous que l’immigration et de la pauvreté expliquent aussi la croissance des discriminations religieuses et ethniques?

Laisser un commentaire